GGC

Présentation

Le département Géotechnique et Génie Civil forme des ingénieur.e.s en génie civil, spécialisé.e.s en géotechnique. Ils.elles sont aptes à prévoir et résoudre les problèmes posés par le sol et le sous-sol, dans le cadre de l’aménagement du territoire et de la protection de l’environnement (travaux publics, construction de bâtiments, prévention des risques naturels, gestion des déchets, …).

S’appuyant sur un ensemble de connaissances de base en sciences de l’ingénieur, géosciences, génie civil et sciences humaines et sociales, l’ingénieur.e géotechnicien.ne est capable de traiter les problèmes de fondations des ouvrages, de stabilité des pentes, de risques naturels, de pollution du sol, de réutilisation des déchets, ainsi que de concevoir et de réaliser des routes, des ouvrages souterrains ou de soutènement. Pour cela, il.elle doit être particulièrement compétent.e en géologie et géophysique, pour connaître la nature et la structure des terrains, ainsi qu’en mécanique des sols, des roches, et des structures, pour étudier les interactions entre le terrain et les ouvrages et prévoir leurs comportements respectifs. Il.elle exerce ses compétences essentiellement en bureau d’études ou en entreprise de génie civil, de travaux publics ou de bâtiment, mais aussi dans des organismes de contrôle ou pour des maîtres d’ouvrages (collectivités, grands organismes).

La diversité des entrants dans la filière GGC, avec notamment 25% d’élèves venant de filières professionnelles, apporte une richesse à la formation, une cohésion d’ensemble (échange entre apprentissages professionnels et théoriques) et facilite la construction du projet professionnel des élèves.

Thématiques et compétences

Thématiques

Les thématiques abordées sont les suivantes : Géotechnique - Génie civil - Géosciences - Géomécanique - Mécanique des sols et roches - Ouvrages souterrains - Géotechnique environnementale - Risques naturels - Dépollution des sols - Amélioration et renforcement des sols - Génie parasismique - Gestion de projet.

Compétences visées

  • Définir un programme de reconnaissance géotechnique : étude de projet d’ouvrage, de risque naturel ou environnemental, et diagnostic géotechnique après sinistre.
  • Evaluer les risques géologiques et géotechniques d’un site : identification des aléas naturels, des problèmes environnementaux et géotechniques, analyse du risque, et communication sur le risque.
  • Concevoir des ouvrages : étude d'avant-projet et de projet, puis études d'exécution.
  • Gérer un projet : gestion technique et administrative d'un projet d'ouvrage, et gestion de son projet professionnel.
  • Suivre l'exécution des travaux géotechniques : suivi technique d’exécution, suivi administratif d'exécution, et travail d'équipe.
  • Pérenniser les ouvrages et les sites : définition d’un programme de suivi, de surveillance et de remédiation des ouvrages et des sites, et gestion de la pathologie et de la sinistralité des ouvrages.

Maquette et détails des enseignements

1ère année du cycle ingénieur 
2ème année du cycle ingénieur 
3ème année du cycle ingénieur 

Débouchés professionnels

Métiers visés

  • L’ingénieur.e en bureau d’études géotechnique est capable d’analyser et de calculer un ouvrage dans le respect des règlements européens et du développement durable.
  • L’ingénieur.e travaux est capable de gérer une opération dans le domaine des ouvrages géotechniques, des risques naturels et environnementaux.
  • L’ingénieur.e conception est capable d’assurer des fonctions liées à la maîtrise d’œuvre ou à la maîtrise d’ouvrage.
  • L’ingénieur.e en bureau de contrôle est capable d’assurer des fonctions liées à la bonne réalisation et au contrôle des ouvrages.
  • L’ingénieur.e méthode en étude de prix est capable de chiffrer et de planifier un projet d’ouvrage géotechnique.

Secteurs d’activité

  • 40% des ingénieur.e.s géotechnicien.ne.s exercent dans des entreprises de fondations, de travaux spéciaux, d’ouvrages souterrains, de terrassements ou de travaux routier en tant qu’ingénieur travaux, principalement, ou en tant qu’ingénieur d’étude, comme SOLETANCHE BACHY, SEFI-INTRAFOR, MENARD, EIFFAGE, NGE FONDATIONS, MARTI, IMPLENIA, BOTTE FONDATIONS, COLAS, COFEX GTM TRAVAUX SPECIAUX, KELLER FONDATIONS SPECIALES, SPIE FONDATIONS
entreprisesfondations
  • 30% des ingénieur.e.s géotechnicien.ne.s exercent dans les bureaux d’études et de conseils géotechniques généralistes, répartis en agences régionales de 10 à 30 salariés environ GEOTEC, FONDASOL, GINGER, HYDROGEOTECHNIQUE, ESIRIS, ERG, ALIOS, FONDOUEST, SOL ESSAIS, KAENA, EQUATERRE, FONDACONSEIL.
entreprisesbureaux
 
  • 10% des ingénieur.e.s géotechnicien.ne.s exercent dans les bureaux d’études de maîtrise d’œuvre géotechnique, comme EGIS, INGEROP, TERRASOL, SETEC, ARTELIA, WSP, ANTEA GROUP.
entreprisesmaitrise
  • 10% des ingénieur.e.s géotechnicien.ne.s exercent en maitrise d’ouvrage publique (communautés d’agglomérations, conseil départemental, conseil régional, etc.) ou privée.
  • 5% des ingénieur.e.s géotechnicien.ne.s exercent dans les bureaux de contrôle généralistes comme Apave, Socotec, Véritas.
  • 5% des ingénieur.e.s géotechnicien.ne.s exercent dans les bureaux d’études géotechniques spécialisés en risques naturels Géolithe, SAGE.
entrepriserisque
 
secteurs-GGC

Points forts

Stages

Lors de ce cursus, les futur.e.s ingénieur.e.s ont des stages obligatoires d’une durée minimale de 32 semaines : stage de découverte de l’entreprise en 3ème année, stage technique de type assistant ingénieur en 4ème année et stage ingénieur en 5ème année. L’un de ces stages pourra se faire à l’étranger, une occasion de vivre une expérience à l’international inoubliable. 

Alternance

En 5ème année, les élèves ont la possibilité de faire une année en alternance en contrat de professionnalisation.

Projets et formation par la pratique

Un tiers de la formation est organisée en Apprentissages Par Projets (APP) : les élèves ingénieur.e.s sont mis en situation de devoir résoudre un problème géotechnique, en groupe, et les compétences pluridisciplinaires individuelles nécessaires à la résolution du problème s’acquièrent au fur et à mesure de l’avancement du projet. Les élèves alternent des phases de travail individuel (50% du temps) et des phases de restitution en groupe, encadrée par un.e tuteur.rice. Les élèves peuvent poser des questions aux enseignant.e.s, qui répondent lors d’un cours de restructuration. La fin de la séquence est généralement consacrée à la restitution orale et aux QCM formatifs avec des boitiers de votes. Ainsi, les enseignements de mécanique des structures, de mécanique des sols et d’hydraulique en troisième année ont été refondus en APP autour d’un seul projet intégrateur, de même que les enseignements de géophysique et d’essais in situ (et partiellement de Systèmes d’Information Géographique, géologie et hydrogéologie) au semestre 6. D’autres APP se déroulent en quatrième année en dimensionnement des structures en béton armé, en ouvrages de soutènement, en géotechnique routière, et en géosciences.

Spécificités

Le département Géotechnique et Génie Civil de Polytech Grenoble a signé des conventions d’échanges spécifiques au Japon, au Brésil, au Canada, en Argentine, et au Vietnam, une trentaine de convention ERASMUS en Europe, et Cinq doubles diplômes à Chicoutimi au Canada, à Récife au Brésil, à Sao Paulo au Brésil, et en Argentine à Mendoza et San Juan. A ces contacts propres au département s’ajoutent ceux de Polytech et de l’UGA. A la fin des trois années de formation d’ingénieur au département, 100 % des élèves ingénieur.e.s sont diplômé.e.s avec une expérience à l’international. Nous accueillons également une dizaine d’étudiant.e.s étranger.ère.s au département par an, réparti.e.s entre les 3 années de formation. Polytech Grenoble a un accord privilégié avec l’IAE de Grenoble pour un double diplôme Ingénieur Manager.