PRI

Présentation

L’ingénieur.e en Prévention des Risques est un.e généraliste de la gestion des risques, capable de traiter aussi bien les questions de sécurité et santé de l’homme au travail que celles concernant les risques industriels et environnementaux.
Autour d’un ensemble de connaissances équilibrées en sciences de l’ingénieur et sciences de la vie, cette formation permet de développer une forte compétence sur les aspects réglementaires et les systèmes de management, et consacre aussi une part importante à l’enseignement des aspects relationnels et humains. Plus d’un tiers des enseignements sont assurés par des intervenant.e.s du monde professionnel.

Thématiques et compétences

Thématiques

  • Sources de danger
  • Maîtrise des risques
  • Sûreté des systèmes
  • Environnement et pollution
  • Formation, Droit et réglementation
  • Assurance de la qualité
  • Management de la qualité, de la sécurité et de l’environnement
  • Méthodes et outils d’analyse des risques
  • Ambiances et conditions de travail
  • Facteurs humains et fiabilité
  • Sécurité et santé de l’homme
  • Sécurité des installations

Compétences visées

  • Maîtriser les risques technologiques
  • Gérer les risques des conditions de travail sur la santé
  • Manager les risques environnementaux
  • Savoir évaluer et modéliser les risques technologiques
  • Assurer la sureté de fonctionnement et la fiabilité
  • Analyser et prévenir des risques professionnels
  • Évaluer les impacts environnementaux
  • Élaborer, mettre en œuvre et piloter les procédés de maîtrise d'émission de polluants

Maquette et détails des enseignements

1ère année du cycle ingénieur
2ème année du cycle ingénieur
3ème année du cycle ingénieur

Débouchés professionnels

Métiers visés

  • Ingénieur.e sécurité
  • Consultant.e
  • Ingénieur.e conseil
  • Responsable QHSE
  • Ingénieur.e en sûreté de fonctionnement

Secteurs d’activité

  • Energie : 20%
  • BTP, construction : 20%
  • Audit/conseil/conseils (hors informatique) : 20%
  • Aéronautique, industrie navale et ferroviaire : 16%
  • Transformation textile, vois, plastique, papier : 12%
  • Agroalimentaire, agriculture : 8%
  • Chimie, cosmétique, pharmacie : 4%
Exemples d'entreprises : Altran, Apave, Areva, Axima, CEA, Cofely, EDF, SNCF.

Points forts

Stages

Lors de ce cursus, les futur.e.s ingénieur.e.s ont des stages obligatoires d’une durée minimale de 32 semaines : stage de découverte de l’entreprise en 3ème année, stage technique de type assistant ingénieur en 4ème année et stage ingénieur en 5ème année. L’un de ces stages pourra se faire à l’étranger, une occasion de vivre une expérience à l’international inoubliable.

Alternance

En 5ème année, les élèves ont la possibilité de faire une année en alternance en contrat de professionnalisation.

Spécificités

La formation est assurée par des intervenant.e.s d’horizons très divers : enseignant.e.s-chercheur.ses en sciences de l’ingénieur, en sciences humaines, en médecine et professionnels du monde industriel (ingénieur.e.s ou responsables en poste, PME et grands groupes) et d’organismes institutionnels : Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS), Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques (INERIS), Services Départementaux d’Incendie et de Secours (SDIS)... La 2ème année ou la 3ème année d’enseignement peuvent se faire à l’étranger.