La mission « Égalité professionnelle entre les femmes et les hommes » est un projet qui existe depuis 4 ans à Polytech Grenoble. Comme chaque année, un groupe d’étudiants et des membres du personnel se mettent en collaboration avec Mme Diligent qui est la responsable de ce projet dans l’école. Cela représente un groupe d’une vingtaine d’étudiants, professeurs et membres de l’administration qui ont décidé de sensibiliser le public de Polytech Grenoble aux inégalités que rencontrent les femmes dans le monde professionnel.

Très actif au sein de l’école, la Mission Egalité Professionnelle organise fréquemment des interventions et des campagnes de sensibilisation : animation de stands lors des différents événements (Journée Porte Ouverte, Journée professionnelle, etc.), conférences faisant intervenir des personnes extérieures, des goûters où les hommes paient 10% de plus que les femmes.
D’après Claire, étudiante responsable du projet lors de l’année 2016/2017 : « C’est une idée que je trouve géniale, en moyenne les hommes sont payés 10% de plus que les femmes dans les entreprises, c’est pourquoi nous avons décidé de faire l’inverse lors de nos goûters, ainsi les hommes se rendront davantage compte des contraintes que rencontrent les femmes ».  Cela permet de créer une discussion au sein même de l’école autour d’une crêpe ou une gaufre, de faire réagir même en entendant  « moi je ne veux pas si c’est 10 centimes plus chers pour toi »

Quelques chiffres :
Aucun ouvrage écrit par une femme n’a été étudié au Bac littéraire depuis 10 ans. (Source : Le Figaro, Le Monde)
Date de décret de la loi obligeant l’égalité des salaires entre homme et femmes : 1972
Seulement 66% des jeunes femmes ingénieures sont embauchés en CDI après l’obtention du diplôme contre 77% pour les jeunes hommes. (source : Chiffres de la CDFI enquête 2015)

Exemples de préjugés contre lesquels il faut lutter :
« On constate avec regret l’augmentation du nombre d’étudiantes »
« Allez les filles, apprenez à manier la truelle ! Ah c’est sûr, ça va vous changer de votre rouleau à pâtisserie ! »
« Les filles, elles sont coiffeuses ou infirmières, pas ingénieuses »
« C’est un plaisir de voir une promotion si féminine ! ça en motivera certains à venir en cours, au moins pour admirer »