Développées dans la formation des ingénieurs à Polytech Grenoble, les compétences scientifiques s’appuient amplement sur la recherche: l’école tient compte de spécificités liées à la pluridisciplinarité de ses diverses spécialités, à leur caractère parfois très transversal et à leurs liens avec un ensemble très riche de laboratoires du site de Grenoble.
Les évolutions récentes de l’offre de formation de l’école s’inscrivent d’ailleurs dans une politique de site, tant en ce qui concerne les créations et évolutions, que dans la recherche des compétences nécessaires à l’enseignement.
On citera par exemple la création d’une option commune entre les spécialités “Matériaux” et “Informatique industrielle et instrumentation” en liaison avec le développement de la recherche liée aux micro nano technologies poursuivie notamment aux laboratoires rattachés directement à l’école (LTM et TIMA).
On mentionnera également la création du département “Réseaux Informatiques et Communication Multimédia” adossé au pôle mathématiques et STIC du site grenoblois, et celle du département “Technologie de l’Information pour la Santé” dont l’existence n’aurait pu être envisagée sans les recherches conduites au laboratoire TIMC (Techniques de l’Imagerie, de la Modélisation et de la Cognition).

L’enseignement et la Recherche

Polytech Grenoble couvre un large spectre de disciplines: les enseignants-chercheurs actuellement en poste à l’école relèvent de plus de 12 disciplines universitaires. Plus d’une trentaine de chercheurs et ingénieurs de recherche du CNRS et de l’INSERM participent aussi à l’enseignement: encadrement d’installations expérimentales lourdes, enseignements magistraux mais aussi encadrement de stagiaires en industrie. Globalement, les personnels enseignants et chercheurs qui interviennent dans la formation effectuent leurs recherches dans plus de 80% des laboratoires du site de Grenoble.Bien que, formellement, seuls deux laboratoires soient actuellement attachés administrativement à Polytech Grenoble, c’est sans exclusive que chaque filière s’appuie également sur de nombreux autres laboratoires* ou des fédérations de laboratoires relevant pour la plupart de trois tutelles : Université Grenoble Alpes (UGA), Grenoble INP, Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), voire le CEA, ainsi que sur les pôles de compétitivité associés à Minatec, Minalogic… ou les instituts Carnot (logiciels et systèmes intelligents…)La liste qui suit n’est pas exhaustive: LIG, VERIMAG, GSCOP, GIPSA-Lab, G2ELab, ISTerre, IGE, 3S-R, Laboratoire de Rhéologie et des Procédés, Institut Neel, SPRAM, SIMAP, LEPMI…

La formation à la recherche

Les élèves particulièrement attirés par la recherche ont la possibilité d’avoir un contact avec celle-ci, dans le cadre d’un de leurs stages. Le diplôme d’ingénieurs conférant le grade de master ceux d’entre eux intéressés peuvent poursuivre en thèse après accord du collège doctoral du site grenoblois, en particulier dans le cadre de contrat CIFRE (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche) entre une entreprise et un laboratoire.