Formation, Santé, Entreprise

Déploiement de la solution KelDoc

le 29 septembre 2021
Étudiant.es et diplômé.es TIS* contribuent au déploiement de la solution KelDoc pour la vaccination COVID-19

KelDoc est une solution NEHS DIGITAL qui a pour objectif de faciliter l’accès aux offres de soin. Ce service accessible et gratuit pour les patient.es leur permet de prendre des rendez-vous en ligne pour des consultations médicales. Ces dernières peuvent être dans des établissements de santé, cabinets médicaux, ... Pour les professionnels de santé, cet outil a pour but d’optimiser l’accès à la prise de rendez-vous, limiter leurs créneaux vacants au sein de leurs agendas mais aussi d’offrir une visibilité sur internet. C’est dans ce contexte que KelDoc fait partie des trois plateformes retenues par le Ministère des Solidarités et de la Santé pour répondre aux enjeux d’accès à la vaccination. L’objectif de ce service est d’appuyer et faciliter l’organisation de la campagne de vaccination nationale en permettant la prise de rendez-vous en ligne rendant accessibles les centres de vaccinations à la population.

Ce projet nécessitant un fort investissement humain mais aussi une grande réactivité, une task force a été constituée au sein de NEHS DIGITAL. Cette dernière s’est trouvée être principalement composée de diplômé.es TIS et d’étudiant.es qui ont été formés dans le cadre de leur stage ou alternance au déploiement de cette solution. Au total, près de 200 établissements ont bénéficié du paramétrage et de l’accompagnement de NEHS DIGITAL pour plus de 1000 lignes de vaccination. Les étudiant.es TIS ont participé à diverses missions telles que la gestion de projet (pilotage du déploiement de la solution KelDoc, définition et mise à jour les plannings), le pilotage de la performance (suivi du projet et production des reportings nécessaires), la documentation à destination des établissements de santé et la gestion fonctionnelle du produit (paramétrage, analyse et installation de la solution dans les établissements). « Chaque changement de la stratégie vaccinale nécessitait un accompagnement poussé des centres et un re-paramétrage de masse, notamment pour les centres de vaccination proposant plus de 7500 rendez-vous par jour » témoignage Léa TERNAT, étudiante ingénieure déploiement et formation.

Miig-Vona QUEFFELEC, alternante ingénieure cheffe de projet déploiement, a eu sous sa responsabilité la création de nombreux centres de vaccination dont le vaccinodrome de Grenoble avec 1500 prises de rendez-vous en ligne par jour : « Il a fallu être efficace, productive et créative pour répondre aux diverses demandes client dans un environnement en perpétuel changement créé par la COVID-19 […] J’aime à penser que nous avons apporté notre soutien aux organisations locales par la mise en place de KelDoc permettant l’accès à la vaccination pour le plus grand nombre, et qu’ainsi des centaines de vies ont été potentiellement sauvées. ».

Pour Menetallah ZENATI, la formation reçue ces trois dernières années lui a apporté des connaissances et des compétences en informatique mais aussi en base de données qui lui ont permis de comprendre le fonctionnement de KelDoc. « Grâce aux cours de biologie, j’ai pu comprendre sans difficulté le processus de vaccination et l’importance du respect des délais entre les injections. Cela m’a également permis de connaître les différences entre les acteurs et structures auprès desquelles j’interviens ainsi que la chaîne de prises de décisions concernant la vaccination. ».

Pierre-Emmanuel BUYSE, directeur Business Unit e-Santé et Thibauld CLOQUELL, responsable de Projets chez NEHS DIGITAL soulignent les atouts de la formation et des étudiant.es : au-delà de l’enjeu technique, il s’agit surtout d’un enjeu organisationnel. Les étudiant.es TIS ont su être efficaces grâce à leurs connaissances sur les structures et services de santé, leurs compétences en informatique qui leur confèrent une véritable expertise en termes de conseils dans le domaine de la santé. Pour ces deux diplômés TIS, « l’école prépare les étudiant.es à mener des projets de grande envergure. ».

*Technologies de l’Information pour la Santé

Mis à jour le  1 octobre 2021